Comment et quand transplanter les plants de cannabis


Comment et quand transplanter les plants de cannabis
Luke Sumpter

Pour cultiver du cannabis, sachez comment et quand transplanter vos plants dans des pots plus grands. Tout sur la transplantation sur CannaConnection !

Transplanter est le processus de rempoter vos plants à partir des petits pots utilisés pour commencer le cycle de culture, dans des pots, récipients ou espaces de culture plus grands, pour leur permettre de pousser des racines plus grandes, de former une base plus stable et d’absorber plus d’eau et de nutriments, afin de finir par produire les têtes les plus grosses et résineuses possibles.

Transplanter vos plants de cannabis est un aspect vital du cycle de culture, nécessaire pour optimiser la taille et permettre à vos plants d’atteindre leur plein potentiel avec assez d’espace, de nutriments et de terre.

POURQUOI DEVRIEZ-VOUS TRANSPLANTER ?

Commencer vos plants dans de petits récipients est une bonne idée pour plusieurs raisons. Ça vous permet de créer une zone de nursery, où vous pouvez avoir de multiples plants en développement les uns à côté des autres, et de petits récipients signifient que vous pouvez maximiser le nombre de plants que vous lancez dans une zone d’espace libre.

En plus d’augmenter la taille de vos cultures, de plus petits récipients permettent une gestion facilité. C’est plus facile d’éviter de trop arroser, ce qui peut endommager vos plants de nombreuses façons, comme un arrêt de la croissance, des feuilles recroquevillées ou jaunissantes.

Si de grands récipients sont utilisés dans cette période, l’eau en excès peut s’accumuler, car le petit système de racines des plants ne peut pas absorber toute l’eau disponible, ce qui augmente les risques d’humidité et de moisissure, pouvant fortement endommager vos plants.

Ceci dit, il arrive un moment où un petit récipient sera nuisible à la santé et aux progrès de vos plants de weed. Vos cultures vont bientôt dépasser leurs petites maisons, leur système de racines va englober toute la terre disponible et leurs besoins en eau et en nutriments vont exploser dans un environnement aussi restreint.

C’est à ce moment que vos plants seront bloqués par les racines, vous pourrez voir si c’est le cas principalement parce que vos plants auront l’air trop grand pour leur récipient, et pourraient même commencer à le faire pencher. D’autres symptômes incluent une croissance arrêtée, un étirement, un besoin extrêmement fréquent d’arrosage, un flétrissement et des tiges rouges.

QUAND TRANSPLANTER

Le moment pour transplanter arrive quand les plants ont dépassé la phase de jeune pousse et qu’ils commencent à entrer dans la phase végétative du cycle de croissance. Il faut alors transplanter vos cultures de leurs récipients initiaux dans des récipients plus grands afin qu’ils continuent à bien grandir.

Mais le besoin de transplanter ne s’arrête pas là. Il est logique de transplanter vos cultures dans des récipients de plus en plus grands avec le temps pour garantir que le récipient n’est pas trop petit et qu’il ne limite pas la croissance, et qu’il n’est pas trop grand, ce qui pourrait poser des risques de moisissure.

Donc vous pouvez continuer à transplanter vos cultures tout le long de la phase végétative pour garantir le maintien de cet équilibre. Si vous cultivez sous des lumières intenses, ou un soleil fréquent et fort, vous pourriez avoir à le faire régulièrement, car la croissance a alors lieu à un rythme bien plus rapide.

Article connexe

COMMENT TRANSPLANTER

Savoir comment transplanter correctement est essentiel pour éviter tout dégât inutile. Sortir votre plant de son récipient peut évidemment provoquer une grande quantité de stress et même de sérieux dégâts si ce n’est pas réalisé correctement, ce qui pourrait réduire les rendements, si le temps qui pourrait être utilisé à la floraison est plutôt passé à récupérer du traumatisme et du stress par les plants endommagés.

Pour commencer, procurez-vous des récipients significativement plus grands que les précédents.

Par exemple, si vous avez commencé vos plants dans un pot d’une taille typique de 1 litre, l’étape suivante serait de les transplanter dans des récipients avec un volume de 2 litres. Quand vos plants finissent par dépasser ces récipients, vous pouvez doubler la taille des pots à 4 litres, 8 litres, puis ensuite 12, 16 et même 20 litres.

La taille du pot que vous décidez être final dépend du rythme de croissance de vos plants pendant la phase végétative. Les plants sativa sont génétiquement plus susceptibles de pousser plus hauts et grands que les variétés indica et demanderont probablement un pot plus grand avec le temps.

L’espace disponible est un autre facteur qui détermine la taille des pots à laquelle le cultivateur décide d’arrêter de transplanter.

Avant de transplanter hors du récipient d’origine, remplissez votre pot suivant à moitié avec de la terre ou tout autre milieu de culture que vous avez choisi d’utiliser, en laissant assez d’espace pour garantir que vos plants et leur système de racines emmêlées avec le volume de terre du pot précédent tiendront bien. Tassez légèrement la terre.

Avant l’étape suivante, arrosez vos plants et laissez-les sécher pendant quelques heures. Ceci aide à protéger le système des racines de vos plants des dégâts durant la transplantation. Transplanter à partir d’une terre trop sèche peut entraîner son effritement, alors qu’une terre trop humide fait courir le risque de briser les racines.

Attrapez maintenant vos plants à la base des racines, basculez-les doucement la tête en bas en contrôlant bien le mouvement. Votre plant et ses racines devraient maintenant glisser lentement et doucement hors de leur ancienne maison.

Si vous avez bien estimé le moment de la transplantation, le système des racines devrait maintenir la terre sous la forme exacte de l’ancien pot. Placez cette structure dans le nouveau pot et remplissez l’espace libre avec de la terre.

Pour réduire le stress et le choc que vos plants pourraient subir durant ce processus, vous pourriez choisir de donner un peu de nutriments à vos plants pour les aider à s’installer dans leur nouvelle maison. L’intensité lumineuse peut aussi être réduite temporairement pour réduire tout stress possible.

Luke Sumpter
Luke Sumpter

Luke travaille comme journaliste spécialisé dans le cannabis et chercheur en sciences de la santé depuis sept ans. Au cours de cette période, il a acquis une connaissance approfondie de la science du système endocannabinoïde, de la phytochimie du cannabis et des techniques de culture.