Les nombreux avantages de l’ortie dans votre jardin de cannabis


Les nombreux avantages de l’ortie dans votre jardin de cannabis
Adam Parsons

L’ortie est une plante qu’il ne faut pas sous-estimer. C’est une plante d’accompagnement idéale qui attire les insectes bénéfiques et augmente même la production de terpènes dans votre culture de cannabis.

L’ortie, aussi connue sous le nom d’Urtica dioica, est souvent considérée comme une mauvaise herbe irritante par de nombreux jardiniers. Elle est extrêmement prolifique dans sa croissance et peut facilement prendre le contrôle d’une parcelle de terre qui a été négligée, même pendant une courte période. Elle peut également causer des piqures, causées par des trichomes qui injectent de l’histamine dans la peau.

Mais malgré ses défauts, l’ortie est en fait, une herbe et une alliée très bénéfique pour les jardiniers de cannabis. Non seulement l’ortie profite aux autres plantes de votre jardin, mais comme la plante est utilisée en médecine depuis des centaines d’années et qu’elle contient une vaste gamme d’éléments nutritifs, elle peut aussi vous être bénéfique.

UNE PLANTE D’ACCOMPAGNEMENT FOUGUEUSE

Une plante d’accompagnement fougueuse

Le compagnonnage végétal est l’acte de cultiver d’autres espèces de plantes bénéfiques à proximité de vos plantes de cannabis. Les plantes d’accompagnement sont souvent sélectionnées en raison de leur capacité à attirer les insectes utiles, à repousser les insectes nuisibles et à améliorer la biodiversité d’un jardin ou d’une petite ferme.

L’ortie est une plante d’accompagnement aux multiples facettes et occupe une place très spéciale dans un jardin de cannabis. Cette plante unique aide à attirer les insectes bénéfiques qui aideront à protéger vos plantes contre les envahisseurs affamés et les nuisibles. Les feuilles nutritives de l’ortie attirent les coccinelles. Lorsque ces créatures majestueuses ne se nourrissent pas de nectar d’ortie, elles patrouillent dans votre jardin à la recherche d’une autre collation savoureuse : les pucerons.

Les pucerons sont des insectes au corps mou de nombreuses couleurs différentes. Ces petites créatures sont des nuisibles du cannabis extrêmement communs qui percent les feuilles avec leurs parties buccales pointues et drainent le jus interne. La plantation d’orties à proximité garantira presque le recrutement d’une équipe de sécurité composée de coccinelles.

LES ORTIES AVOISINANTES ACCÉLÉRERONT LA PRODUCTION DE TERPÈNES

Un autre avantage énorme de l’utilisation de l’ortie comme plante d’accompagnement, c’est sa capacité rare à stimuler la production de résine de cannabis. Les orties mâles disperseront leur pollen au moment opportun, un acte connu pour rehausser la saveur des produits comestibles à proximité, comme les fruits et les légumes. Mais cette tactique peut également être utilisée dans la culture du cannabis.

Le pollen d’ortie peut augmenter la production de terpènes dans les trichomes de votre cannabis, ce qui donne une résine beaucoup plus riche et âcre. Cela mènera à la production de têtes beaucoup plus attrayantes et savoureuses.

LE TAS DE COMPOST ; UN PLUS INTÉRESSANT

Le compostage est un moyen incroyable, bon marché et efficace d’améliorer la qualité et la biodiversité des sols. Un sol sain devrait regorger de micro-organismes qui aident à décomposer la matière organique en nutriments disponibles, et en champignons qui s’associent aux plantes et fournissent de plus grandes quantités de nutriments. La création et l’entretien d’un tas de compost est un moyen sûr de fournir à vos pieds de cannabis une rhizosphère vivante et saine.

Le compost est formé de matière verte qui fournit de l’azote, et de matière brune qui fournit du carbone. Un rapport vert/brun de 2:1 est nécessaire pour un compost optimal. Les orties sont une source fantastique et gratuite de matière verte. Parce qu’elles poussent verticalement, même une petite parcelle d’orties peut fournir assez de matière verte pour votre tas de compost.

FAITES VOTRE PROPRE THÉ DE COMPOST D’ORTIE

Faites votre propre thé de compost d’ortie

Les orties peuvent également être utilisées comme engrais et constituent un excellent complément au thé de compost. Il suffit de placer les feuilles dans un récipient et de les faire tremper dans de l’eau fraîche pendant 1-3 semaines. Pendant cette période, le mélange fermente. Une fois cette période terminée, il suffit de filtrer l’engrais.

Diluez l’engrais dans l’eau selon un rapport engrais/eau de 1:10 pour l’arrosage et de 1:20 pour les pulvérisations foliaires. L’ortie fournira à votre culture de cannabis de l’azote, du potassium, du fer, du magnésium, du calcium, du soufre, du cuivre, et de la chlorophylle.

UN PUISSANT JARDIN MÉDICINAL

Les orties ne sont pas seulement bénéfiques pour votre culture de cannabis ; elles peuvent aussi être utilisées pour faire un thé nutritif qui est très bénéfique pour les humains. Les orties ne sont rien de moins qu’un super aliment et sont une riche source de vitamines, de minéraux et d’acides aminés. C’est une excellente source de fer, de potassium, de zinc, de magnésium, de calcium et de vitamines A, B1, B5, C, D, E et K.

LES ORTIES POUR LE CAMOUFLAGE

Les orties et le cannabis sont génétiquement apparentés, ce qui n’est pas difficile à croire. En raison de leur apparence similaire, les orties peuvent fournir une excellente couverture pour les cultures de cannabis en extérieur et aider à garder un profil bas. Cultiver du cannabis dans une parcelle d’orties augmentera la discrétion et vous aidera facilement à passer inaperçu.

Comme vous pouvez le constater, il existe d’énormes avantages à incorporer des orties dans votre jardin de cannabis. Gardez-les juste sous contrôle, car elles poussent de façon rampante, et assurez-vous de vous couvrir, et de ne pas vous faire piquer !

Adam Parsons
Adam Parsons

En tant que journaliste, auteur et rédacteur professionnel spécialisé dans le cannabis, Adam écrit depuis longtemps sur tout ce qui concerne les substances psychoactives, le CBD et ce qui se trouve entre les deux. Dans un marché en constante évolution, Adam utilise sa licence en journalisme multimédia pour rester en phase avec la recherche contemporaine et apporter des informations utiles à tous ses projets.