Quelle Est La Meilleure Façon De Conserver Votre Herbe ?


Quelle Est La Meilleure Façon De Conserver Votre Herbe ?
Luke Sholl

La weed devrait être conservée correctement pour éviter de devenir sèche et fade. Visitez CannaConnection pour des conseils de pro sur la conservation.

Tout comme avec d’autres herbes fumables, telles que le tabac, il est important de conserver le cannabis correctement pour préserver sa saveur et son arôme, mais aussi pour le protéger contre les moisissures causées par l’humidité. Dans ce post, nous allons vous montrer la meilleure façon de conserver votre herbe pour obtenir la fume parfaite à chaque fois.

LES BOCAUX EN VERRE: LA MEILLEURE FAÇON DE CONSERVER VOTRE HERBE

LES BOCAUX EN VERRE: LA MEILLEURE FAÇON DE CONSERVER VOTRE HERBE

La meilleure façon de conserver votre herbe est dans un récipient hermétique ou bocaux en verre que l'on peut trouver dans un magasin local de matériel ou de cuisine. Si vous ne voulez pas acheter des bocaux, utilisez des bocaux de confitures vides et leurs couvercles, nettoyez-les soigneusement et voilà!

Remplissez toujours les bocaux autant que possible pour empêcher le surplus d'air de sécher vos têtes. Essayez aussi de les entreposer dans un endroit frais et sombre, car trop d’exposition à la lumière peut endommager vos têtes au fil du temps (tout comme le tabac).

Évitez de les placer dans zones chaudes comme les placards au-dessus de la cuisinière ou à côté du four. La chaleur sèchera excessivement vos têtes très vite.

GARDER LE TOUT HUMIDE

Tout ce que vous fumez, que ce soit weed, tabac ou mélanges d’herbes fumables, devrait garder un léger taux d'humidité.

Les fumeurs de tabac garde habituellement leurs cigares et tabac de pipe aux alentours de 50-60 % d'humidité et vous pouvez appliquer les mêmes règles pour conserver votre herbe. À ces niveaux d’humidité, votre herbe restera agréable et fraîche, sans pour autant courir le risque de moisir.

La meilleure façon de garder votre herbe humide est d’utiliser un dispositif d’humidification, comme les tampons d'humidité utilisées pour garder un tabac frais. Il suffit de les tremper dans de l’eau et de les palcer dans un sac scellé à l’intérieur de votre bocal de weed pour avoir des têtes fraiches et délicieuses. Re-trempez simplement les packs tous les deux jours ou selon les besoins.

Alternativement, si vous voulez passer à la vitesse supérieure, nous vous suggérons d’utiliser un humidificateur sous forme de sachet. Disponible en différents niveaux d’humidité, ils maintiendront la fraicheur de votre herbe jusqu'à 3 mois. Ajoutez-en un dans chaque bocal et remplacez-les quand cela s'avère nécessaire.

La marijuana, tout comme le tabac et d’autres herbes fumables, est faite pour être appréciée, et pour maximiser votre plaisir, il est absolument vital de conserver votre herbe correctement. Suivez ces conseils et vous obtiendrez une fumée fraîche, peu importe à quelle vitesse vous descendrez vos têtes.

LE PROBLÈME DES SACS EN PLASTIQUES

LE PROBLÈME DES SACS EN PLASTIQUES

La plupart des weeds sont vendues en pochons. Ils sont très bien pour ramener vos têtes à la maison, mais vous ne voulez sûrement pas les utiliser comme une solution de conservation à long terme. Voilà pourquoi.

Tout d’abord, les pochons ne protègent que peu ou pas du tout votre weed. En général, cela signifie qu'après avoir mis votre herbe dans votre sac, quand il arrive le moment de fumer, il ne vous reste que des têtes écrasées en miettes.

Deuxièmement, les pochons ne sont pas totalement hermétiques vu qu'ils se ferment mal, ce qui permet à l'air d'y circuler facilement. Bien que cela peu causer des problèmes évidents aux personnes essayant de rester discrètes, cela veut aussi dire que votre herbe perdra de ses arômes et parfums uniques.

Enfin, les pochons permettent à l’humidité de s’échapper, ce qui signifie que vos têtes finiront en général par sécher trop et trop vite.

Luke Sholl
Luke Sholl

Fasciné par le potentiel de la nature à sublimer le bien-être, Luke a passé plus de dix ans à écrire sur le cannabis et sa vaste sélection de cannabinoïdes. En créant, recherchant et rédigeant du contenu pour Cannaconnection ainsi que pour plusieurs autres publications liées à ce secteur, il utilise de solides compétences techniques en matière de référencement et des recherches diligentes pour apporter des informations factuelles à des milliers de visiteurs uniques.